Viens Esprit Saint

le Publié dans Enseignements. Affichages : 287

L’Esprit Saint est actif dans nos vies comme il l’a été dans la vie des Apôtres. Dans les actes des Apôtres, nous pouvons noter ses actions. A la Pentecôte, les merveilles de Dieu sont proclamées dans des langues qu’entendent ceux qui étaient rassemblés. D'où la nécessité de

mettre de l’importance sur la proclamation des merveilles de Dieu. Qu’a-t-il fait pour moi ? Qu’est-ce qu’il m’a permis de faire pour lui ? Que fait-il de merveilleux pour les autres et dans le monde ? Que font les autres de merveilleux pour lui ? Le pape François nous rappelle de faire mémoire des bienfaits de Dieu. La proclamation des merveilles de Dieu pour nous est un signe de l’action de l’Esprit Saint comme pour les Apôtre à la Pentecôte.

Proclamation de la Parole de Dieu

L’une des actions les plus significatives de l’Esprit Saint en nous c’est la capacité de proclamer la bonne nouvelle, la Parole de Dieu. Saint Paul dit que personne ne peut dire que Jésus est Seigneur sans l’Esprit Saint (1 Co 12, 3). Ici nous comprenons aussi cela comme la proclamation de la Parole de Dieu. Le Pape Paul VI dit que la formation à l’évangélisation est bonne, mais sans l’Esprit Saint elle est vaine. L’évangélisation est donc l’oeuvre directe de l’Esprit Saint. Dans les Actes des Apôtres les Apôtres se mettent au service de l’Évangélisation. Ils font des grands voyages souvent risqués, on les persécute, on les menace, mais ils continuent à évangéliser. Après la mort de Jésus ils ont peur des juifs. Après la Pentecôte, l’Esprit les pousse partout à annoncer la Bonne Nouvelle. Celui en qui l’Esprit Saint agit ne peut pas ne pas évangéliser. Il vaincra toutes les peurs et toutes les raisons et partagera la vie de Dieu aux autres.

La conversion

La conversion est la résultante de l’action de la Parole de Dieu en nous. Si les gens ne sont pas assez convertis, c’est parce qu’ils n’ont pas efficacement entendu la Parole de Dieu. « Comment l’invoqueraient-ils sans avoir cru en lui ; comment croiraient ils en lui sans l’avoir entendu ? Et comment l’entendraient-ils si personne ne le proclame » (Rm10, 14-17) ? Nous devons chercher les moyens d’annoncer la Parole de Dieu efficacement et dans la langue que les autres comprennent, c'est-à-dire, dans les méthodes qui leur permettent de bien assimiler cette Parole de Dieu. Quand la Parole de Dieu est bien annoncée, comme à la Pentecôte, les conversions s’en suivent : « ce jour il eut 3000 convertis » (Ac 2, 41). La conversion est l’oeuvre de l’Esprit Saint. Quelqu'un en qui l’Esprit Saint agit se convertira de plus en plus. Celui qui ne se convertit pas bloque l’action de l’Esprit Saint.

La communauté chrétienne

Une vraie et bonne communauté chrétienne est l’oeuvre de l’Esprit Saint. Ceux qui reçoivent l’Esprit Saint, ceux en qui il agit, doivent non seulement appartenir à la grande communauté de l’Eglise, mais fortifier les petites communautés, les groupes dans lesquels ils se trouvent. « Tous ceux qui étaient devenus croyants étaient unis » (Ac 2, 42-47). Faire donc partie d’un groupe de l’église, y cheminer et s’y engager est une oeuvre de l’Esprit Saint. Mais cela doit nous mener à bien nous intégrer dans le cheminement normal de la grande communauté de l’Eglise, en bien recevant les sacrements.

Les miracles

L’Esprit Saint réalise au milieu de l’Eglise, de la communauté, des miracles. Il ne faut pas refuser de prier pour que l’Esprit Saint réalise au milieu de nous, dans nos vies des signes qui semblent peut-être impossible car « rien n’est impossible à Dieu », sans en être avides. Il nous écoute et il agit.

Persécution et martyre

Dans les Actes des Apôtres, les Apôtres sont battus, jetés en prison et tués. A cause de notre amour pour Dieu, à cause de notre appartenance à lui, de la présence de l’Esprit Saint en nous et des conversions, nous serons persécutés. Jésus a dit à ses disciples : « Si vous étiez du monde, le monde vous aimerait. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi » (Jn 14, 18-20). Suivre Jésus suppose des souffrances, des sacrifices, des croix. Ce seront entre autre des souffrances infligées par les autres, des souffrances pour aimer les autres, des souffrances pour aimer Dieu, des difficultés à accepter la volonté de Dieu. Jésus a dit que « celui qui veut me suivre, qu’il prenne sa croix chaque jour et qu’il me suive ». Heureusement la présence de l’Esprit Saint en une personne confère en celle-ci une louange même dans les persécutions. Comme Paul et Silas chantant les louanges de Dieu en prison (Ac 16,22-34).

La consécration à Dieu

La première communauté chrétienne a institué les diacres (Ac 6, 1-7). Il ne suffit pas de s’intéresser à Dieu et de l’aimer un peu car « tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur… » (Mc 12, 30). Beaucoup de personnes considèrent Dieu dans leur vie comme un ingrédient parmi tant d’autres. Mais Dieu doit prendre la première place. Je dois me consacrer totalement à Dieu, ne vivre que pour lui. Là, beaucoup ont peur et hésitent, donnent un peu, mais pas toute leur vie à Dieu. Prions l’Esprit Saint de nous aider à nous consacrer à Lui. Confions-lui les consacrés spéciaux comme les prêtres, les religieux et les sœurs, les membres pleins. Prions pour les membres de nos familles afin qu’ils aiment totalement Dieu. Prions pour qu’il nous aide à prendre des résolutions de consécration totale.

Les fruits de l’Esprit Saint

Si nous prions vraiment l’Esprit Saint, si nous vivons selon sa motion, il nous aidera dans les domaines ci-dessus et nous fera porter beaucoup de fruits (Gal 5, 21-22). Viens Esprit Saint.

Henri Bayemi