La vraie Priorité de la vie

le Publié dans Parole et Exercice du jour. Affichages : 215

Les hommes et les femmes de notre temps ont une difficulté dans la gestion de leur vie. Nombre d’entre eux ne réalisent pas souvent l’échelle prioritaire de leur choix. Quand on vit sans priorité, on se perd. Que ce soit dans la conduite automobile,

l’échelle des matières scolaires à l’examen, les dossiers professionnels à traiter, les dépenses financières, considérer les choix prioritaires est d’une importance capitale. En fait, manquer de priorité est une distraction. Pour le chrétien la distraction n’existe pas uniquement dans la prière. Imaginez quelqu’un qui irait à la pharmacie pour acheter un médicament urgent pour un malade. Si sur son chemin, il s’arrêtait pour de longues causeries, son retard pourrait être cause de décès. Il se serait laissé distraire. Ainsi, beaucoup ne réussissent pas dans leurs entreprises parce qu’ils sont distraits par des choses non essentielles.

Cependant la priorité des priorités, c’est Dieu ; l’Unique nécessaire. Cette réalité est ignorée ou même refusée par plusieurs. L’on se dit : « Jésus, si je te suis vraiment, vais-je réussir ? Vais-je vraiment être heureux ? Est-ce que ce que j’entreprendrai réussira toujours ? » Plusieurs personnes mettent ainsi leur confiance d’un côté sur Dieu, mais de l’autre côté sur les autres et sur eux-mêmes. Il ne s’agit pas de croire qu’il est impossible de contribuer à la réussite de ses entreprises ou bien qu’il faille négliger l’aide que des amis peuvent octroyer. Mais sur qui comptons-nous en premier ? « Ainsi parle le Seigneur : « Maudit, l'homme qui compte sur des mortels : sa force vive n'est que chair, son coeur se détourne du Seigneur. Pareil à un arbuste dans la steppe, il ne voit pas venir le bonheur : il hante les champs de lave du désert, une terre salée, inhabitable. Béni, l'homme qui compte sur le Seigneur : le Seigneur devient son assurance » (Jr 17, 5-7).

Quelles sont tes priorités de vie ? Où mets-tu ta priorité ? C’est le sens même du discernement. Voir ce qui est plus important, plus nécessaire et le réaliser. L’accent sur la vie spirituelle remet tout à sa place. Sainte Thérèse d’Avila a dit : « Dieu seul suffit ». La vraie réussite, c’est aimer Dieu. La priorité des priorités, c’est Dieu. Prendre Jésus comme son ami, converser avec lui comme avec un ami, l’aimer plus que tout. Pour cela, nous avons besoin d’être guidés, d’être encadrés, d’être protégés et d’être nourris. Cette nourriture, c’est les sacrements, c’est la Parole de Dieu.

Les grandes retraites sont un moment idéal pour nous nourrir spirituellement. Il s’agit de vivre les sacrements, recevoir l’Eucharistie quotidienne, aller au sacrement de réconciliation en vivant une journée de miséricorde dédiée à cet aspect. C’est un moment de prière intense, individuelle et communautaire, mais aussi un moment d’écoute de la Parole de Dieu tout au long de la retraite. Les habitués des retraites Parole de Dieu peuvent témoigner de ces moments de grâces de telle sorte qu’ils ne veulent plus en manquer. La retraite est un point tournant de notre vie. Quiconque mais l’accent sur sa vie spirituelle ne peut négliger les retraites car elles permettent de grandir dans la priorité de la vie : aimer Dieu. Mais ceux qui ne considèrent pas que l’Unique nécessaire c’est Dieu, n’y voient aucun intérêt et sont parfois même un blocage aux autres qui veulent y participer. Prions pour que l’Esprit Saint nous octroie le don du discernement. Qu’il nous donne de mettre l’accent sur la plus grande priorité : Dieu.

Henri Bayemi